Mission & histoire

Fondateurs

    • Anton van den Boogaard
    • Paul Brand
    • Yves Congar OP †
    • Hans Küng
    • Johann-Baptist Metz
    • Karl Rahner, SJ †
    • Edward Schillebeeckx OP †

Présidents

Jan Peters SJ (Nederlands) (-2007); Felix Wilfred (India) (2007-018); Thierry-Marie Courau OP (France) (2018-)

Conseil de rédaction

Susan Abraham – Vice-présidente (Los Angeles-USA); Michel Andraos (Montréal-Canada); Michelle Becka (Wurzburgo-Deutschland); Sharon A. Bong (Selangor-Malasia); Bernardeth Caero Bustillos (Cochabamba-Bolivia); Stan Chu Ilo (Chicago-USA); Catherine Cornille (Boston-USA); Thierry-Marie Courau, OP – President (Paris-France); Geraldo Luiz De Mori, SJ (Belo Horizonte-Brasil); Margareta Gruber, OSF (Vallendar-Deutschland); Huang Po-Ho (Tainan-Taiwan); Antony John-Baptist (Bangalore-India); Gusztáv Kovács (Pécs, Magyarország); Stefanie KnaussVice-présidente (Villanova-USA); Carlos Mendoza-Álvarez, OP – Vice-présidente (Ciudad de México-México); Esther Mombo (Nairobi-Kenya); Gianluca Montaldi, FN – Secrétaire général (Brescia-Italia); Daniel Franklin Pilario, CM – Director (Quezon City-Filipinas); Carlos Schickendantz (Santiago, Chile); Stephan van Erp  OP (Leuven, Belgium)

Présentation détaillée des rédacteurs actuels

Membres précédents du conseil de rédaction

Regina Ammicht-Quinn (Deutschland); María Pilar Aquino (USA); Mile Babić OFM (Sarajevo-Bosnia y Herzegovina); José Óscar Beozzo (Brasil); Wim Beuken (Bélgica); Maria Clara Bingemer (Brasil); Leonardo Boff (Brasil); Erik Borgman OP (Países Bajos); Christophe Boureux, OP (Francia); Lisa Sowle Cahill (Estados Unidos); John Coleman (Estados Unidos); Eamonn Conway (Irlanda); Mary Shaw Copeland (Estados Unidos); Enrico Galavotti (Chieti-Italia); Dennis Gira (Francia); Norbert Greinacher (Alemania); Gustavo Gutiérrez OP (Perú); Hille Haker (Estados Unidos); Hermann Häring (Alemania); Linda Hogan (Irlanda); Diego Irarrazaval, C.S.C.(Chile); Werner G. Jeanrond (Reino Unido); Jean-Pierre Jossua OP (Francia); Maureen Junker-Kenny (Irlanda); François Kabasele Lumbala (Rep. Dem. Congo); Hans Küng (Alemania); Karl-Joseph Kuschel (Alemania); Nicholas Lash (Reino Unido); Solange Lefebvre (Canada); Mary-John Mananzan (Filipinas); Daniel Marguerat (Suiza); Alberto Melloni (Italia); Norbert Mette (Alemania); Dietmar Mieth (Alemania); Jürgen Moltmann (Alemania); Paul D. Murray (Reino Unido); Sarojini Nadar (Sudáfrica); Teresa Okure (Nigeria); Aloysius Pieris SJ (Sri Lanka); Susan A. Ross (Estados Unidos); Giuseppe Ruggieri (Italia); Léonard Santedi Kinkupu (Rep. Dem. Congo); Silvia Scatena (Italia); Paul Schotsmans (Bélgica); Elisabeth Schüssler Fiorenza (Estados Unidos); Jon Sobrino SJ (El Salvador); Janet Martin Soskice (Reino Unido); Luiz Carlos Susin, OFM (Brasil); Elsa Tamez (Costa Rica); Christoph Theobald SJ (Francia); Andrés Torres Queiruga (España); Marciano Vidal (España); João J. Vila-Chã SJ (Roma-Italia); Marie-Theres Wacker (Alemania); Elain M. Wainwright (Nueva Zelanda); Felix Wilfred (India); Ellen van Wolde (Países Bajos); Christos Yannarás (Grecia); Johannes Zizioulas (Turquía);

Rédacteurs décédés

Giuseppe Alberigo (Italia); Gregory Baum (Canada); Marie-Dominique Chenu OP (France); Julia Ching (Canada); Mary Collins OSB (USA); Mariasusai Dhavamony SJ (Italia); Christian Duquoc OP (France); Virgil Elizondo (USA); Casiano Floristán (España); Sean Freyne (Ireland); Claude Geffré OP (France); Norbert Greinacher (Deutschland); Peter Huizing SJ (Nederland); Bas van Iersel (Nederland); René Laurentin (France); Éloi Messi Metogo OP (Cameroun – Cameroon); Johann-Baptist Metz (Alemania); Roland Murphy OCarm (USA); Jacques Pohier OP (France); David Power (USA);  James Provost (USA); Luigi Sartori (Italy); Miklós Tomka (Magyarország); Knut Waif (Nederland); Anton Weiler (Nederland);

 

Liste des numéros depuis 1965

 

Mission

En tant que communauté de professeurs de théologie, nous voyageons avec des personnes de bonne volonté qui sont sensibles aux défis de notre temps. Nous réfléchissons sur la tradition chrétienne (soutenue par une solide érudition) à la lumière des expériences culturelles et religieuses et des développements sociopolitiques. Les Écritures racontent l’incarnation de Dieu par laquelle le Christ Jésus partage la vie du monde. Les traces de la présence libératrice de Dieu se retrouvent dans les récits et les luttes des femmes et des hommes qui “ont la vie et l’ont en abondance” (Jean 10:10).

Les chrétiens partagent “la joie et l’espoir, la douleur et l’angoisse des êtres humains de notre temps, en particulier de ceux qui sont pauvres ou affligés de quelque façon que ce soit” (Gaudium et Spes 1). Notre revue internationale marche sur les traces de ceux qui ont façonné la vision issue du Concile Vatican II. Pendant le Concile (1962-1965), les évêques catholiques ont décidé d’ouvrir l’Église à un monde en mutation et de lire les signes des temps à la lumière de l’Évangile. Cela a été un point de départ moderne pour le renouveau de l’Église et pour la refondation théologique.

Depuis 1965, avec un discours critique et constructif, Concilium a contribué à de nouvelles façons de faire de la théologie. Nous voulons atteindre les fidèles chrétiens et toutes les personnes de bonne volonté, les dirigeants et les membres des Églises et des mouvements sociaux, et les personnes dans les institutions qui se consacrent à la théologie ou qui s’y intéressent. Nous cherchons à répondre aux signes de notre temps, à l’aspiration à une nouvelle humanité et à l’intégrité de la création. Nous sommes solidaires de l’irruption des pauvres et des idées théologiques des femmes et des hommes du monde entier, et en particulier des peuples marginalisés.

En tant que revue catholique de théologie, Concilium réaffirme sa mission pour le renouveau des églises et des spiritualités engagées pour promouvoir l’espérance, l’amour, la justice et la paix sur cette terre. Elle favorise les échanges internationaux, interculturels et interreligieux. Elle est confrontée à la mondialisation, au sécularisme et aux nouvelles formes de spiritualité. De profondes questions théologiques se posent en raison des défis culturels et sociaux, d’un changement d’époque, d’initiatives sociales et religieuses, de la recherche d’une nouvelle relation plus juste entre les nations et les cultures.

Nous contribuons au dialogue œcuménique et interreligieux. Nous travaillons avec les acteurs et les médias de communication du monde entier, en espérant qu’une église renouvelée et un “autre monde” soient possibles (Forum social mondial). Notre Revue entend contribuer de cette façon à l’avenir de la tradition chrétienne dont elle fait partie et dont elle se sent responsable.